Tendances :HololensiPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone

[Test] Aspire VX15 : un PC « gaming » performant et accessible sous processeur Kaby Lake

L’accroche du nouvel Aspire VX15 donne le ton : « Let The Games Begin «; avec son look de (gros) PC Gaming assumé et son processeur de génération Kaby Lake, l’Aspire VX 15 se présente comme le PC capable de ravir les joueurs plus ou moins « hardcore » tout en restant dans les limites du financièrement accessible. Dans cet univers du PC de jeu où les prix ne tardent jamais à s’envoler en suivant la courbe tarifaire de cartes graphiques surpuissantes, la proposition du VX15 est alléchante…Ne reste donc plus qu’à évaluer la pertinence de ce positionnement : le VX15 dispose t-il réellement de toutes les armes pour satisfaire « à bon prix » le gamer ? Réponse dans le test qui suit :

Un vrai gros look de « PC pour jouer »

L’Aspire VX15 (ou VX5-591G) perpétue bien la tradition du GROS PC Gaming, comme si l’épaisseur de la coque et le look très agressif devaient à priori rassurer le joueur PC. L’engin pèse tout de même 2,5 kilos sur la balance et affiche des dimensions impressionnantes, notamment en terme d’épaisseur (3 cm tout de même). Avec ses bouches d’aération géantes d’un rouge vif à l’arrière, il ne fait aucun doute que le designer de cette machine n’a jamais été l’apprenti de Jonathan Ive; pour autant, et tout aussi radical qu’il soit, ce look respecte bien les codes du « PC Gaming »; dans le genre, il y a d’ailleurs bien pire, mais l’on ne peut s’empêcher de penser que la cible visée ici est plus celle de jeunes joueurs mâles que de vétérans ayant usé la palme de leurs doigts sur les bornes d’arcade des années 80. Soit.

Un look pour le moins radical…

Kaby Lake et GTX 1050 au programme…

Sur le papier, notre VX15 de test a de quoi faire envie : processeur Intel i7 (7700HQ) gravé en 14 nm et disposant de 4 coeurs cadencés à 2,8 GHz (un mode turbo permet de toucher les 3,42 GHz), 8 Go de RAM DDR4, une carte graphique NVIDIA GeForce GTX 1050 (avec 4 Go de RAM GDDR5) et un disque dur 5400 tr/min de 1 To (de marque Toshiba); à priori on est en terrain connu et les performances devraient être au rendez-vous même s’il ne faut pas s’attendre atteindre le haut du panier du TFLOPS. Mais un PC portable, c’est aussi un écran, et autant le dire tout de suite : celui du VX15 ne restera pas dans les annales; c’est d’ailleurs le seul vrai point faible de ce PC Gaming (mais malheureusement aussi, c’est un VRAI point faible).

L’angle de vision de l’écran n’est pas terrible; un défaut qui ne s’arrange pas avec le manque de luminosité de la dalle TN

…mais un écran en retrait

La dalle TN Full HD (1080p) de 15,6 pouces cumule en effet les petits reproches : pas franchement lumineuse (moins de 300 cd/m² au maximum), très peu d’angle de vision, correctement contrastée « sans plus », colorimétrie pas vraiment fidèle (sans être totalement à la ramasse, le Delta E tourne autour de 6)… Ce n’est pas éliminatoire bien sûr, et le choix d’une dalle matte offre bien des avantages pour les joueurs (notamment contre les vilains reflets), mais il est tout de même dommage de voir un PC portable Kaby Lake tourner en 2017 avec une dalle de technologie TN, qui donne une rendu souvent assez terne à des jeux pourtant bien colorés et « pêchus ». En revanche, l’avantage de ce type de dalle est de proposer un temps de latence extrêmement bas. L’affichage n’est cependant qu’un demi-soucis : le PC peut se connecter sans effort à un moniteur ou à un téléviseur grâce à son port HDMI 2, de quoi profiter des tous derniers jeux sur des dalles un peu plus « premium ».

A l’aise avec les jeux récents …

Puisqu’on en est à parler des jeux, abordons le sujet brûlant des performances graphiques du VX15; avant même de lancer la moindre partie, un petit benchmark 3DMark confirme les bonnes performance d’ensemble de ce PC; ainsi, au test 3DMark Time Spy (vraiment très exigeant pour les cartes graphiques), notre PC de test réalise un score global de 1631, ce qui se situe dans la bonne moyenne des autres appareils de ce type recensés sur le site 3DMark. Dans le détail, le score est de 1529 pour la partie graphique (test GPU) et de 2636 pour le CPU (calculs effectués avec le processeur i7 Kaby Lake).

Dans le monde réel, cela signifie par exemple que Forza Horizon 3 tourne au niveau de détails médium (ce qui reste encore très joli à l’affichage) à plus de 60 fps (il est possible de monter dans le niveau de rendu mais forcément les FPS chutent aux alentours des 40 voire des 30 fps), que Halo Wars 2 s’affiche impeccablement au niveau de détail maxi, ou bien encore que le nouveau MOBA très prometteur Gigantic est d’une fluidité presque sans faille (et cela au niveau de détail max).

Le niveau de détail en mode médium sur Horizon 3 reste encore impressionnant 

… mais pas avec le niveau de détail au max

Concernant Horizon 3, on note tout de même que le niveau d’affichage « jouable » reste un petit cran en dessous de la version Xbox One en terme de rendu global (si ce n’est la distance d’affichage qui reste supérieure sur le PC), preuve en est que l’optimisation des consoles reste un point fort de ce type de machine, au delà de la fiche de specs. Il est à noter que durant les phases de jeu ou pendant le test 3DMark, le bruit généré par les ventilos reste très acceptable (40 db maxi mais on tourne plus souvent autour de 30 db) et surtout étrangement doux, comme un « ronronnement «  en toile de fond; de toute façon, le son des (très bons) HP couvre cette petite musique. Les synthés majestueux de Halo Wars 2 remplissent l’espace, ce qui n’est pas un mince exploit alors que les HP sont disposés sous l’appareil.

Un clavier (bien) pensé pour le jeu

Un bon PC gamer n’est rien sans un clavier réactif; cela tombe bien, l’Aspire VX15 dispose d’un très bon clavier rétro-éclairé avec des LEDs rouge vif et des touches de direction (Z,Q,S,D) mises en avant avec un petit cadre rouge. La zone du Touchpad est large et plutôt réactive, mais aurait gagné à être plus précise (mais qui joue au TouchPad, je vous le demande ?).

On regrette juste que certaines fonctions de base comme la gestion du volume ou de la luminosité ne soient accessibles qu’avec un combo touche Fn + touche volume/luminosité/etc…Les amateurs de manette doivent savoir aussi qu’il suffit de connecter le contrôleur de la Xbox One avec son câble USB de recharge pour que ce dernier soit reconnu; n’étant pas un « joueur PC » à la base, je reconnais sans honte que c’est à la manette Xbox que j’ai trouvé mes « repères » de joueurs.

Plus Transportable que portable

Enfin, que les joueurs en réseau (ce qui est un peu redondant quand on parle de joueurs PC) se rassurent, le port Ethernet (RJ-45) est bien présent pour garantir des débits de connexion optimum. Ah oui, dans le cas très improbable où vous voudriez jouer vraiment en mode nomade avec le VX15, il faut savoir que l’autonomie de l’Aspire parvient à peine à 5 heures (et nettement moins si un « gros » jeu tourne en permanence pendant ce temps) ; mais là encore, le concept d’un notebook de gamer est avant tout d’être transportable, pas de pouvoir être sorti du sac pour une partie de Halo Wars dans le bus…

3 ports USB 3.1, un port USB de type C, un port HDMI, un port SD, un port Jack, une connexion RJ-45 : l’Aspire XP15 ne manque de rien 

Quant au reste…quel reste ?

D’accord, l’Aspire est un bon PC pour jouer, mais pour le reste ? Sans surprise, le VX15 fait aussi bien qu’un notebook un peu plus « classique » pour ce qui est des tâches de bureautique, du surf ou bien encore de la consultation « média » (musique, film). En fait, il n’y a aucune différence. Mais franchement, qui achètera un PC avec un look aussi « badass » pour surfer sur Yahoo ?

Conclusion : un portable pour commencer à (bien) jouer sur PC

Avec son look radical et ses performances graphiques très honorables, l’Aspire VX15 remplit presque sa part de contrat : pouvoir jouer à tous les titres récents avec un minimum de contrainte (mais pas au niveau de détails max pour les gros jeux); seul l’écran vraiment très moyen vient gâcher un poil le tableau, et l’on peut aussi regretter un (trans)portable aussi épais pour une puissance qui n’est pas dans le haut du panier. Pour le reste, et à ce tarif là, il n’y a pas grand chose à redire; certes, on pourra toujours trouver mieux pour 200 ou 300 euros de mieux, mais l’objectif c’est ici « Let The Games Begin »; un bon PC pas cher pour commencer à jouer dans de bonnes conditions en somme…

L’Aspire X15 est disponible à la vente sur le site Amazon au prix de 849,99 euros.

7/10

Affichage

6,5/10

Design

8/10

Performances

6,5/10

Autonomie

7,5/10

Notre avis

- bonnes performances avec des jeux récents 
- ventilos peu gênants 
- du bon son
- clavier agréable 
- bon rapport qualité/prix
Pour
Contre
- écran très moyen
- portable épais et encombrant 
- design "clivant" 
- plus transportable que portable


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Un commentaire pour cet article :

  1. Pourquoi gaming est toujours associé à un design aussi laid que mastoc !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |