Tendances :HololensiPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone

[Test] Galaxy S8 : le nec plus ultra du smartphone sous Android ?

Le Galaxy nouveau est arrivé à la rédaction, et pour cette cuvée 2017, Samsung a mis les petits plats dans les grands en nous livrant pour test le S8 64 Go (modèle noir profond) accompagné de tout un tas d’accessoires (dock , borne pour recharge par induction, etc…). Nous ne vous cacherons pas que l’impatience a été grande de pouvoir mettre nos mains sur le successeur de l’excellent S7 Edge, et surtout de mettre à l’épreuve LE Galaxy qui doit permettre à Samsung de faire oublier les graves déconvenues du Note 7. Ecran AMOLED vraiment presque sans bords, puce Exynos de dernière génération, Bixby, la reconnaissance de visage, une nouvelle surcouche graphique (), des casque intra AKG livrés en standard : les évolutions sont nombreuses certes, mais sont-elles toutes bien maitrisées ? Réponse dans ce test.

Le plus beau des smartphones actuels

Le Galaxy S8 est un très beau smartphone, cela ne fait aucun doute; à peine sorti de sa boite luxueuse, le flagship rutilant impressionne avec son écran allongé pleine face. La courbure de la dalle sur les côtés gauche et droit, plus douce que sur les modèles Edge précédents, me rassure sur un plan tout à fait personnel; j’avoue ne pas avoir été vraiment fan des courbures prononcées du Edge, qui s’avéraient peu pratiques à l’usage, gênaient parfois l’affichage, et qui, surtout, ne servaient pratiquement à rien. Avec son dos en verre et cet écran gigantesque, le S8 semble comme taillé dans un même bloc de matière, une impression renforcée ici par la livrée noire du modèle de test. C’est franchement classe, et l’on remarque que le capteur photo ne dépasse pas à l’arrière (à contrario de vous savez qui…). En revanche, les HP, le mini-USB et le port Jack ne sont toujours pas alignés sur la tranche basse de l’appareil; ce n’est certes pas bien grave, mais il est dommage de voir ce niveau de finition un peu entamé par de petits détails. Tout cela commence malgré tout très fort.

Le mode d’affichage intégral est très impressionnant…mais rogne les bords de l’image

Un écran OLED hors catégorie

L’allumage d’un Galaxy Sx est souvent (toujours ?) l’un des meilleurs moments de nos tests de smartphone; Samsung maitrise désormais à la perfection les dalles AMOLED, et prouve avec le S8 qu’il est possible de rajouter de la perfection à la perfection. C’est bien simple, rien dans cet écran ne déçoit, d’autant plus que, comme nous le disions plus haut, les courbures sont atténuées sur ce modèle. La luminosité de la dalle très élevée – ce qui en fait de loin le meilleur smartphone pour une utilisation en extérieur -, les couleurs éclatantes (et qui peuvent être réglées pour plus de justesse en choisissant le mode d’affichage Basique), le contraste vraiment impressionnant sans même parler de l’angle de vision très élevé (normal pour de l’AMOLED, mais ici c’est vraiment très très élevé) délivrent un résultat techniquement sans faille. Du côté de la résolution et du « piqué » de l’image, tout dépendra de la configuration choisie en paramètres, sachant que cette dernière aura forcément une influence sur l’autonomie de l’appareil; on a donc le choix entre la définition HD+ (1480×720, 283 ppp), le FHD+ (2220×1080, 425 ppp) ou bien la définition native du S8 (la plus élevée aussi), soit 2960×1440 pixels pour une densité de 570 ppp (!). Seul petit bémol, le format de cette dalle 5,8 pouces est assez ésotérique puisqu’il s’agit d’un 18:5:9, ce qui a pour conséquence d’encadrer d’une bordure noire les vidéos Youtube par exemple.

Un mode d’agrandissement permet cependant de faire coller la vidéo à l’intégralité de la dalle, ce qui est très impressionnant…mais rogne obligatoirement un peu sur l’image affichée. A noter enfin que les réglages de l’écran sont très nombreux : luminosité automatique (ou pas), Filtre de lumière bleu (équivalent au mode Night Shift de l’iPhone), mode d’affichage (Basique, Cinéma, Photo, Adaptatif), Samsung a vraiment pensé à tout, y compris à un mode Display Always On qui permet d’afficher en permanence quelques informations de base (ce mode peut lui aussi être désactivé si l’on souhaite gagner de l’autonomie). A noter enfin que cet écran reste le seul de sa catégorie à être certifié HDR…et cela se voit bien lors du visionnage de certaines vidéos où les transitions entre les scènes lumineuses et celles plus sombres sont franchement éclatantes, la grande luminosité de l’écran faisant le reste…

Il est dommage que les ports et les HP ne soient pas alignés (mais au moins le port Jack est bien là)

Au revoir TouchWizz, bonjour Grace UX

La superbe dalle du S8 offre une vue imprenable sur la toute nouvelle surcouche du S8; exit donc le TouchWizz et place au Samsung Experience et à son interface utilisateur Grace UX. Sans être révolutionnaire en soi, cette nouvelle surcouche continue d’affiner et de simplifier TouchWizz sans retirer absolument tous les petits accrocs liés au fait que l’écran déborde littéralement de « tiroirs » et autres options à sortir du chapeau, tant et si bien que parfois on ne sait plus trop comment revenir simplement à l’écran précédent. Malgré tout, l’interface est extrêmement fluide, et un simple appui en bas de l’écran (une sorte de Force Touch à la sauce Samsung et localisé sur une portion de l’écran) permet de sortir de n’importe quelle app pour revenir à l’écran d’accueil.

Un GIF d’un élément de la page d’accueil de Google réalisé avec le S8

Mais le point le plus intéressant ce sont les nouvelles fonctions de l’interface, comme ce mode GIF qui permet de transformer en GIF…absolument n’importe quoi; l’utilisateur sélectionne la zone à transformer grâce à une box aux dimensions configurables, et c’est parti, vous venez de créer un GIF ! Pour les aficionados des services Google, Android 7.0 n’est jamais très loin de la surface, ainsi bien sûr que l’ensemble des apps habituelles : Play Store, Google Maps, Gmail, Google Calendar, etc.

Bixby le magnifique ? Pas vraiment non…

Mais dans les nouvelles fonctions, il y a Bixby, et malheureusement Samsung a préféré nous offrir un embryon d’assistant (en tout cas en France) plutôt que de repousser une version plus mature pour un prochain modèle; autant le dire clairement : c’est une erreur; l’assistant ne fait presque rien si ce n’est servir à reconnaitre des objets du quotidien via Bixby Vision pour ensuite les rechercher sur les boutiques en ligne; en plus, cette unique fonction – assez gadget – ne marche pas très bien : Bixby Vision s’est avéré incapable de reconnaitre directement les Blu-ray de la plupart des films qui lui étaient présentés, les reconnaissant comme des albums audio de la Bande-Originale desdits films ! Alors certes, on peut toujours en passer par Google Now, mais il est dommage de ne pas pouvoir profiter de cette nouvelle fonction qui en sus bénéficiait d’un bouton dédié sur la tranche de l’appareil.

Bixby  Vision reconnait bien le fauteuil, mais pas sa provenance, et se plante complètement en confondant le disque Blu-ray avec la BO du film

Sans puissance, la maitrise n’est rien

Et puisqu’on en est à dérouler les fonctions, il faut ici rappeler que le S8 n’a – presque – jamais connu de ralentissements durant nos quelques jours de test, grâce en soi rendu aux performance du processeur Exynos 8895 (et aux 4 Go de RAM) dont les résultats Geekbench 4 culminent tout de même à plus de 2000 points en traitement mono-processeur et à plus de 6000 points en multi-coeurs( ou encore plus de 190 000 points au bench AnTuTu); bref, c’est du très lourd, et Samsung a pensé à inclure un mode de performance maximale qui sera forcément très apprécié des joueurs (ce mode est d’ailleurs appelé « Jeu », tout simplement).

Le S8 domine la mêlée sur AnTuTu

Une partie photo presqu’inchangée

Le Galaxy S7 était un as de la photo, et le S8 le reste…sans trop forcer son talent toutefois. L’ optique reste globalement inchangée (12 MPx Dual Pixel f/1.7) mais les différents clichés (dont certains en exemple ci-dessous) montrent que Samsung a bien amélioré l’ISP (Image Signal Processor) : les photos de nuit ne tirent plus vers l’orange, les couleurs sont plus réalistes sans être ternes et l’appareil s’en sort beaucoup mieux dans les scènes où les parties lumineuses et sombres cohabitent.

On a du mal à le croire, mais cette photo est prise dans l’obscurité presse totale 

En zoom numérique 8x , les détails sont préservés même si l’on note un peu de bruit; Samsung a bien peaufiné son capteur 12 MPx

Et comme toujours, l’auto-focus s’avère ultra rapide et reste un gros point fort de la partie photo du S8. En façade, le capteur 8 MPx s’avère aussi très solide et délivre des portraits aux vrais tons chair, sans compter les nombreux filtres qui ont franchement enthousiasmé ma fille (« même Snapchat n’a pas ces filtres là ! »). Pour la partie vidéo en revanche, rien ne bouge et nos tests 4K donnent des résultats identiques à ceux obtenus avec le S7, ce qui n’est pas en soi un gros soucis étant donné que cela signifie une excellente fluidité, un bon contraste et un débouchage des noirs convaincant.

L’app photo dispose d’un grand nombre de filtres 

Le grand ratage des options de déverrouillage

Le S8 ne manque pas d’options de déverrouillage, ce qui n’est pas un mal dans la mesure où la sécurité des smartphones est un critère de choix important pour de nombreux utilisateurs dans un contexte technologique post-Snowden. Et sur ce point, c’est peu dire que le S8 déçoit franchement. Le capteur de visage marche mal (pour tout dire il n’a presque jamais fonctionné avec ma bouille de barbu du sud) et l’on sait désormais qu’il n’est pas du tout sécurisé, le capteur d’Iris a eu lui aussi des ratés et s’avère assez lent (je porte des lunettes et cela n’aide sans doute pas), quant au capteur d’empreintes, s’il fonctionne bien sans accrocs, encore faudra-il l’atteindre du premier coup étant donné qu’il est placé juste à côté de l’APN, au dos de l’appareil; on ne pouvait sans doute pas faire pire comme positionnement. Conclusion, on se retrouve très vite a utiliser le code de déverrouillage classique à base de code; pas vraiment un progrès…Parmi les autres points pas tip-top du S8 difficile de passer à coté des hauts parleurs mono sur la tranche basse de l’appareil, qui délivrent un son aussi médiocre que l’affichage est parfait. Heureusement, le S8 est fourni avec un casque intra AKG, qui lui en revanche délivre un son clair, bien défini, et qui ne sature pas (ou très peu) lorsqu’on monte en volume.

Le casque AKG fourni avec le S8 propose un son d’excellente facture, ce qui n’est pas vraiment une surprise 

Autonome, mais sans plus

L’autonomie du S8 est correcte sans être toutefois exceptionnelle, l’appareil se recharge en environ 1h30 et tient une bonne journée en usage courant. Il sera néanmoins possible de tenir quelques heures supplémentaires en retirant l’option Display Always On.

Conclusion : si près de la perfection…

Très beau, puissant et équipé d’un écran absolument hors-norme, le S8 a failli toucher les cimes; mais un smartphone ce n’est pas seulement un écran, et la pauvreté de Bixby, les problèmes constatés sur les trois méthodes de déverrouillage, une partie audio mitigée ainsi qu’ une partie photo qui n’évolue presque pas ne permettent pas au nouveau vaisseau amiral de Samsung d’atteindre la même note que le S7 Edge, qui s’était montré finalement plus équilibré même si son écran ne nous avait pas autant impressionné. Au final, et soyons clair, le S8 est un excellent smartphone, sans conteste l’un des tous meilleurs smartphones Android actuels, mais certains ratés composent un contraste assez saisissant avec ses plus gros atouts.

Les Galaxy S8 et S8 + (6,2 pouces) sont disponibles à la vente dans les boutiques suivantes :

 

Samsung galaxy S8 :

Samsung galaxy S8+ :

Mis à jour Promo en cours sur le galaxy S8 argent 64Go sur le site d’Amazon Italie (livrable en France) : 699€ au lieu de 829€ (720€ pour les autres couleurs)

Mis à jour 2 Promo Samsung Galaxy S8+ (Noir/argent) à 795€ au lieu de 929€ (livrable en france)

10/10

Affichage

9/10

Design

8/10

Performances

8/10

Autonomie

8.5/10

Notre avis

- écran absolument hors norme 
- beau design
- puissant 
- interface qui évolue bien
- des fonctions intéressantes 
- casque AKG performant
Pour
Contre
- Bixby pas magnifique 
- partie "déverrouillage" ratée 
- HP médiocres
- APN qui évolue peu


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

4 commentaires pour cet article :

  1. J’en doute même pas (n’ayant eu que iphone)!

  2. Bravo pour ces commentaires ironiques, hélas tellement vrais

  3. Il y a longtemps que tous les défauts de l’engin ont été remarqués par les testeurs des autres sites geek. Vos lecteurs ne les visitent probablement pas

  4. Très bon article merci

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |