Tendances :HololensiPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Windows, OS X et Linux Les codes piratés de la NSA au coeur d’un malware qui infeste rapidement les PC sous Windows

Les codes piratés de la NSA au coeur d’un malware qui infeste rapidement les PC sous Windows

Microsoft se serait-il un peu trop avancé ? Il y a quelques jours à peine, la firme de Redmond affirmait que les failles dévoilées par le groupe de hackers Shadow Brokers étaient déjà corrigées de longue date sur Windows, une déclaration qui laissait entendre que les utilisateurs Windows n’étaient pas vraiment menacés par le grand piratage des outils de la NSA.

Las, les 300 Mo de codes Top Secret dérobés à Equation Group, une société de sécurité en relation avec l’administration américaine, auraient finalement servi à l’élaboration d’un malware très virulent baptisé DoublePulsar; concocté dans les profondeurs du Dark Web, DoublePulsar serait capable d’injecter des portes dérobées dans le système de DLL de Windows. Les PC touchés par DoublePulsar serviraient alors eux même de transmetteurs du virus à d’autres PC (il suffit d’être connecté au réseau) et peuvent aussi servir de Botnets pilotés à distance par des hackers pour des cyber-attaques de grande ampleur. 

Les premières estimations établissent à déjà 200 000 le nombre de PC infestés dans le monde (dont des centaines de PC en France), et la progression serait extrêmement rapide (x2 chaque semaine); Ars Technica parle même de véritable « bain de sang« , ce qui en dit long sur la virulence du malware. Microsoft va sans doute devoir se fendre d’un nouveau communiqué…



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Un commentaire pour cet article :

  1. Aucun anti-malware annoncé ?

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |