Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Logiciels Bug Bounty : Nintendo offre jusqu’à 20 000 dollars pour le piratage de la Switch

Bug Bounty : Nintendo offre jusqu’à 20 000 dollars pour le piratage de la Switch

Les chiffres en attestent : la Switch fait un démarrage canon dans le monde; visiblement, Nintendo compte bien anticiper sur les quelques « problèmes » que pourrait rencontrer la console à l’avenir, et notamment le bad buzz qui suivrait inévitablement la découverte d’une faille de sécurité majeure au niveau de l’OS de la Switch. Le fabricant japonais a donc pris une initiative originale en partenariat avec HackerOne, une société spécialisée dans la chasse aux malwares virulents et autres failles zero Day.

Nintendo propose donc jusqu’à 20 000 dollars à quiconque parviendra à déplomber sa console, et tout le monde est invité à participer à ce grand piratage : il n’est pas nécessaire d’être un développeur 3 étoiles pour avoir le droit de gagner le joli chèque. En revanche, les prix seront échelonnés en fonction de l’importance (gravité) de la faille. Les plus petites brèches seront ainsi récompensées d’un petit chèque de 100 dollars, le grand prix n’étant réservé qu’à une faille vraiment majeure et donc forcément très sensible pour la sécurité et la protection des données de l’utilisateur/joueur.

Bombage de torse (« voyez donc comme notre système résiste aux attaques !« ) ou opération « humble » visant à dénicher les failles de sécurité de sa dernière console, les raisons sous-jacentes à ce Bug Bounty sont laissées à l’appréciation de chacun.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Un commentaire pour cet article :

  1. C’est pas cher 20000$ pour combler une brèche d’un éventuel jailbreak, il me semble que d’autre boîtes propose plus, non?

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |