Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Uber aurait espionné les conducteurs du concurrent Lyft avec un spyware

Uber aurait espionné les conducteurs du concurrent Lyft avec un spyware

Il ne se passe pas une semaine sans que l’on soit mis au courant d’une des nouvelles méthodes douteuses d’Uber pour faire fructifier son business. L’info du jour concerne Hell (Trad : l’enfer), un programme espion dont Uber se serait servi pour surveiller de très près les agissements d’un de ses principaux concurrents aux Etats-Unis, la société Lyft.

Uber : l’image « cool » de la startup US est en train de tourner au vinaigre

Pire encore, ce logiciel aurait servi d’outil de débauchage à Uber, qui se serait servi des données de tarification fournies par le logiciel pour soudoyer les conducteurs de Lyft en leur proposant un poste mieux rémunéré (disons, un peu mieux rémunéré). Le logiciel permettait en outre de suivre la géolocalisation des clients utilisant l’app Uber (mais n’hésitant pas non plus à passer par les services de Lyft). Uber aurait arrêté d’utiliser Hell à la fin de l’année 2016, soit durant la période où les pratiques douteuses de la société ont été dévoilées au grand jour.

Ces informations sensibles se rajoutent à la longue liste des actions litigieuses attribuées à Uber ces derniers mois, qu’il s’agisse des plaintes pour harcèlement sexuel visant le CEO Travis Kalanick, des violations de brevets appartenant à Waymo ou bien encore de la récupération massive de données sur les clients d’Uber. En quelques trimestres, la startup prometteuse est passée du statut de société dynamique et « disruptrice » à une entreprise plongée dans les affaires, et dont l’image de marque est désormais profondément ternie.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |