Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone

[Test] Withings Steel HR : la smartwatch façon montre traditionnelle … et avec cardio

Avec sa Steel HR, Withings (ou maintenant Nokia) continue de creuser le sillon d’une montre connectée qui soit avant tout une montre « classique » disposant de fonctions dignes d’une smartwatch ou d’un bracelet de santé. Cette hybridation des genres semble ici atteindre son optimum, et Withings nous propose une toquante qui se permet en plus le luxe de ne pas être désagréable au regard. Ce mariage entre esthétique et fonctions de pointe est-il une réussite ? Car il ne faut pas oublier que la Steel HR est aussi la première montre Withings équipée d’un capteur cardiaque. Autant dire que la nouvelle smartwatch de Withings met la barre à un tout autre niveau.Verdict.

Une belle toquante avant tout

La Steel HR que nous avons eu en test sur plusieurs jours est un modèle noir 40 mm (la 36 mm est disponible en noir et en blanc) qui peut accueillir des bracelets de montre 18mm standard. Visuellement, et on ne fera pas durer le suspens, c’est une franche réussite : la montre affiche un cadran circulaire cerclé de métal d’une sobriété qui confine vraiment à une certaine élégance; le poids de la montre, la qualité du bracelet (fabriqué dans une sorte d’élastomère) participent eux aussi à cette sensation que l’on porte au poignet une véritable toquante, dont l’esthétique est bien plus aboutie que celle des anciens modèles. Comme pour ses précédentes versions de montres connectées, Withings joue à nouveau la carte du cadran classique, avec seulement un minuscule écran circulaire LED pour l’affichage des données de cardio, de dates/heures ou de nombre de pas effectués.

L’écran LED de la Steel reste très lisible, même en plein jour

Un mini écran LED, mais très lisible

Bien que minuscule, cet écran se montre particulièrement lisible, même en plein jour; une simple pression sur la couronne, et l’on fait défiler les données : d’abord la date et l’heure, puis la fréquence cardiaque (bpm), puis enfin le nombre de pas et la distance parcourue (qui n’est ici qu’une évaluation en fonction du nombre de pas puisque la montre ne dispose pas de GPS et ne récupère pas les données du GPS du smartphone). Les notifications d’appels, de réception SMS ou d’alertes calendrier ne sont pas oubliées. Un appui long permet de passer en mode cardio prolongé, et il sera même possible de notifier la fréquence cardiaque sur l’une des catégories d’activité disponibles (par défaut la marche ou la course, mais par le biais de l’app Health Mate on pourra aussi choisir la natation, le rameur ou la musculation par exemple). Difficile de faire plus simple, même si l’on aurait aimé pouvoir passer par la montre pour sélectionner d’autres activités que la marche. Rappelons aussi que la Steel HR est étanche jusqu’à 50 mètres; nous ne l’avons pas mise à l’épreuve sur ce point et nous sommes contentés de vérifier qu’elle fonctionnait sans accrocs sous la douche.

Un cardio efficace, mais pas parfait

Concernant la partie Cardio, pas de mauvaise surprise : la fréquence cardiaque obtenue est à peu près dans les clous…à peu près, car on note tout de même une tendance à l’hypersensibilité; comparativement avec une mesure directe de pouls, la Steel HR a souvent tendance à fournir 4 ou 5 bpm de plus que la fréquence réelle. Cela ne change pas la donne du tout au tout, mais les sportifs les plus pointilleux pourraient être déçus par cette absence de précision absolue.

A noter aussi que les données récupérées du capteur cardio sont assez sommaires; l’essentiel est là malgré tout puisque l’app nous affiche les calories dépensées et que l’on peut voir d’un coup d’oeil si notre rythme cardiaque se situe dans le zone moyenne ou critique. L’analyse du sommeil est toujours présente, et livre des résultats qui ne semblent pas très différents de ceux affichés par l’Aura de Withings (un accessoire dédié pour l’analyse du sommeil), ce qui nous semble être un gage de sérieux.

Autonome, très autonome

Au delà de ses fonctions de santé, la Steel HR est aussi (et avant tout ?) une montre, qui dispose d’une autonomie globale évaluée sur notre période d’essai à environ 22-23 jours avant la recharge (par induction); Withings annonce 25 jours de son côté. On est ici bien au delà des 2 jours d’autonomie d’une Apple Watch ou d’une Samsung Gear. Petit bémol cependant, l’aimant de la mini borne à induction n’est vraiment pas puissant et la montre a tendance à se déchausser au moindre mouvement (la « prise » est moins ferme qu’avec l’Apple Watch par exemple).

En Conclusion : un mariage de raison entre la montre et le bracelet de santé

La Steel HR réussit presque parfaitement le pari de concilier l’élégance de la montre classique et les fonctions avancées de la montre connectée; sauf qu’à l’usage, on se retrouve plutôt avec des fonctions de bracelet de santé dans le boitier d’une belle toquante; la Steel HR est donc encore un mariage de raison, qui manque de fonctions avancées (et d’un GPS) pour pouvoir prétendre réellement concilier le meilleur des deux mondes; mais le coup n’est pas passé loin. Gageons qu’avec sa prochaine itération, Withings parviendra à contenter les amoureux de jolies montres avec les amateurs de techno embarquée dernier cri. En l’état, reconnaissons que la Steel HR fait cependant très bien ce pour quoi elle est fait, et satisfera pleinement ceux qui veulent avant tout une montre classique au poignet…avec quelques fonctions de santé en bonus.

La Withings Steel HR est disponible sur le site Amazon au tarif de 189 euros.

8/10

Design

7/10

Performances

8/10

Autonomie

8/10

Notre avis

- ressemble à une montre traditionnelle 
- vraiment jolie, voire même classe
- fait bien ce qu'elle est sensée faire 
- autonome 
- très simple à paramétrer et utiliser
Pour
Contre
- quelques soucis d'appairage
- fonctions un peu limitées


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |