Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Mobiles et Tablettes 38 smartphones et tablettes Android embarquent par défaut un malware, dont un Galaxy S7

38 smartphones et tablettes Android embarquent par défaut un malware, dont un Galaxy S7

La sécurité est parfois pointée du doigt du côté d’Android. C’est à nouveau le cas cette semaine avec une révélation faite par Check Point Software Technologies. 38 smartphones/ tablettes intègrent par défaut un malware, mais les fautifs ne sont pas les constructeurs.

Selon les premières constatations, le malware a été injecté dans une des étapes du circuit de distribution du produit. Des privilèges système ont été acquis et utilisés pour mettre en place les malwares. À cause de ces privilèges, les utilisateurs ne peuvent pas supprimer d’eux-mêmes les malwares — sauf s’ils effacent complètement leurs smartphones et réinstallent une ROM propre.

Quels sont les malwares en question ? Un malware vole les informations présentes sur le smartphone, un autre affiche des publicités un peu partout et un autre encore est un ransomware. Ce dernier peut bloquer l’appareil et demander de l’argent à son propriétaire pour qu’il puisse y avoir à nouveau accès.

Voici une partie des appareils concernés, dont de nombreux produits de Samsung :

  • Galaxy Note 2
  • LG G4
  • Galaxy S7
  • Galaxy S4
  • Galaxy Note 4
  • Galaxy Note 5
  • Galaxy Note 8 (la tablette, pas le smartpthone)
  • Xiaomi Mi 4i
  • Galaxy A5
  • ZTE x500
  • Galaxy Note 3
  • Galaxy Note Edge
  • Galaxy Tab S2
  • Galaxy Tab 2
  • Oppo N3
  • vivo X6 plus
  • Nexus 5
  • Nexus 5X
  • Asus Zenfone 2
  • LenovoS90
  • OppoR7 plus
  • Xiaomi Redmi
  • Lenovo A850

Les utilisateurs sous Android sont invités à faire des vérifications de temps en temps au niveau de la sécurité avec des applications qui font le nécessaire. On peut citer les plus connues, à savoir Lookout, Check Point ou encore Malwarebytes.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

11 commentaires pour cet article :

  1. Raison pour laquelle faut avoir un iPhone !

  2. Il faudrait aussi apprendre à lire l’anglais et ne pas faire de généralités : il ne s’agit pas de 38 « modèles » mais de 38 smartphones de 22 modèles différents appartenant tous au personnel de 2 compagnies.
    C’est évidemment moins vendeur mais ça explique aussi que la « nouvelle » n’est pas reprise par les sites sérieux …

    • Jean-Baptiste A.

      1) Jamais dans l’article il est précisé qu’il s’agit de 38 modèles différents, le termes smartphones et tablettes (que vous semblez oubliez puisque vous parlez de « 38 smartphone ») est utilisé.

      2) « la « nouvelle » n’est pas reprise par les sites sérieux … ». Le site Ars Technica, qui est une référence mondiale dans le milieu high-tech, a repris l’info (parmi tant d’autres). J’imagine qu’ils apprécieront votre remarque. 😉

      • CoolRaoul

        Faut quand-même reconnaître que le titre de l’article laisse l’ambiguïté. Tel que rédigé beaucoup auront fait la mauvaise interprétation. D’autant plus qu’à aucun endroit n’est précisé qu’il s’agit d’appareils tous livrés à une seule compagnie, laissant plus soupçonner une démarche d’espionnage industriel ciblé qu’une compromissions de masse
        L’erreur de traduction (« supply chain » devenant « chaîne de montage » au lieu de « circuit de distribution ») contribue également à laisser le doute sur la maîtrise de l’anglais du rédacteur.

  3. Complètement d’accord avec le fait que cet article soit très ambigüe !!! A le lire on a bien l’impression qu’il s’agit de 38 modèles mis en causes, et pas simplement 38 téléphones piratés…

    • Si cela avait été 38 modèles, le mot « modèle » aurait été utilisé. Le texte n’est pas ambigü, le soucis vient de votre interprétation.
      Comment voulez vous dire qu’il y avait « 38 smartphones et tablettes » autrement que comme cela ?

  4. Guillaume S

    Article biaisé et orienté. Je vous invite à aller vérifier l’information ailleurs. Il y a 36 mobiles infectés livrés à une même entreprise et non 36 modèles incriminés. Quel écart de la réalité

  5. Apple ne sais plus quoi inventer. En plus c’est fait pour installer des anti virus

  6. Tellement ambigu et imprécis que moi aussi j’ai cru que mon s7 était concerné….
    Il serait de bon ton de reconnaître cette imprécision.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |