Tendances :HololensiPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Résultats : Free devient le premier opérateur alternatif sur le haut et très haut débit

Résultats : Free devient le premier opérateur alternatif sur le haut et très haut débit

Iliad vient de publier ses résultats pour l’année 2016, et comme souvent, les chiffres s’envolent; Free affiche ainsi une « performance commerciale exceptionnelle » en devenant le 1er opérateur haut débit et très haut débit, devant SFR : l’opérateur peut s’enorgueillir de 4,4 millions de prises raccordables et 310 000 abonnés FTTH sur l’année. Concernant la partie mobile, Free confirme qu’il est bien « l’un des principaux opérateurs de télécommunications en France avec plus de 19 millions d’abonnés, dont près de 13 millions d’abonnés mobiles et plus de 6 millions d’abonnés Haut Débit et Très Haut Débit fixe (6,4 millions exactement) ». Les parts de marché de Free s’établissent (fin 2016) à 24% sur le haut et très haut débit et à 18% sur le mobile. En Italie, Free prend la 4ème place des opérateurs mobiles.

Surtout, la société de Xavier Niel continue d’engranger de nouveaux abonnés à une vitesse folle; en 2016, et dans un contexte de plus en plus concurrentiel, le groupe a enregistré 247 000 nouveaux abonnés (net de résiliation) sur le haut et très haut débit et 1 million de nouveaux abonnés sur le mobile (!). Free reste d’ailleurs le premier « recruteur » d’abonnés sur l’année écoulée. Au niveau des infrastructures réseaux, la tendance suit la même courbe à la hausse : « le Groupe bénéficie d’une couverture complète, aussi bien en extérieur qu’au sein des bâtiments sur 89% de la population en 3G et sur plus de 76% de la population en 4G (dépassant son objectif de près de 75% de la population couverte en 4G)« .

Cette croissance continue a bien sûr un impact fort sur les résultats de Free, qui affiche un chiffre d’affaires annuel en hausse de 7%, à 4,7 milliards d’euros, et des résultats nets qui explosent (+20%) pour atteindre 403 millions d’euros; l’ARPU (revenu moyen par client), autre indicateur clef sur la partie mobile, s’établit désormais à 34,70 euros au 31 décembre 2016, boosté par le succès de l’offre TV by Canal.

Dans ce contexte, il n’est guère étonnant de constater que Free continue de se fixer des objectifs ambitieux et vise une part de marché mobile et haut/très haut débit de 25%, 20 millions de prises raccordables au FTTH à la fin de l’année 2022, ainsi qu’un taux de couverture en 4G de 85% dès la fin de l’année 2017.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |