Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Geekeries et Insolite Polémique Star Wars Rogue / Tarkin : Lucasfilm s’explique [Alerte Spoiler]

Polémique Star Wars Rogue / Tarkin : Lucasfilm s’explique [Alerte Spoiler]

Avertissement : cet article contient des spoilers importants concernant le film Star Wars : Rogue One

Malgré d’excellentes critiques, Star Wars : Rogue One alimente depuis plusieurs jours une polémique qui a fini par prendre pas mal d’ampleur, une polémique concernant la « résurrection digitale » du personnage de Moff Tarkin, interprété par le grand Peter Cushing dans le film Star Wars : Un Nouvel Espoir datant de 1977. L’acteur étant décédé en 1992, Lucasfilm a pris la décision de le faire revivre à l’écran par le biais des technologies d’imageries numériques et le résultat à l’écran est tout bonnement époustouflant (seule la voix n’est définitivement pas identique à celle de Cushing).

cgi-peter-cushing-620x349

Le double numérique de Tarkin/Peter Cushing, tel qu’il apparait dans Star Wars Rogue One

Pour parvenir à cette perfection digitale (qui concerne aussi un autre personnage important de ce Rogue One, nous n’en dirons pas plus), il a fallu se baser sur les mouvements scannés du visage de l’acteur britannique Guy Henry, puis « plaquer » sur cette gestuelle faciale la texture et la forme du visage de Peter Cushing; cette opération très complexe rend littéralement la vie à l’acteur décédé, ce qui n’aura pas manquer de susciter une vive controverse, surtout outre-atlantique où la foi religieuse est encore très forte et très partagée. On a ainsi pu lire nombre de commentaires (et aussi quelques articles enflammés) expliquant que la re-création de l’acteur contrevenait à la « nature des choses », ou bien encore que le seul homme dont la résurrection pouvait être acceptée était … Jésus.

25ggp40-jpg

L’acteur Guy Henry, lors du tournage des scènes où il interprète Moff Tarkin (avec les traits de Peter Cushing)

Face à la polémique, Luscafilm a tenu à réagir, en expliquant qu’il était impossible de se passer du personnage de Tarkin, absolument central pour faire le lien entre l’épisode III et IV de la saga. « S’il n’était pas dans le film, nous aurions dû expliquer pourquoi il n’y était pas » précise la production, rajoutant que cette mesure était exceptionnelle et n’avait pas vocation à être renouvelée dans les prochains films Star Wars. Lucasfilm rappelle aussi le coût faramineux de cette technologie d’acteurs virtuels, sous-entendant qu’elle ne pourrait pas se généraliser à l’ensemble d’un casting de célébrités disparues.  Cela suffira t-il à éteindre la polémique ? Rien n’est moins sûr…



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

6 commentaires pour cet article :

  1. Moi je trouve ça super ce qu’a fait Lucasfilm

  2. Le film était merdique. Le CGI face sans doute le pire surtout leia à la fin. j’ai vraiment l’impression que les gens qui apprécie ce film son juste en manque de masturbation de Star Wars. De toute façon dans 2 ans on se souviendra de ce film comme était : bof. Un conseil : passer votre chemin si vous aimez le cinéma..

  3. HAN SOLO MEURT A LA FIN DU STAR WARS 🔚😥

  4. lol je dit LOL ya aucun manque de respect envers dieu ou la nature on parle de numérique la c’est super d avoir avancer jusque la y’a pas mal de film ou de série ou les acteurs son mort qu on aurais bien aimer revoir pour une suite. Les seules a avoir un mot a dire c’est la famille de ce monsieur pas plus alors stop a chaque chose venir mettre dieu la religion ou la nature surtout pour du numérique

  5. Je trouve ça très bien et c’est en plus une belle vitrine technologique. Le film était très bien et non, Han Solo ne meurt pas à la fin!

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |